Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Smoking, No Smoking (RESERVATIONS)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


«Gwénaël Ravaux est excellente. Antoine Séguin passe d'un personnage à l'autre avec beaucoup de dextérité. Une réussite.»

Smoking, No Smoking


 

«La pièce est très agréable et les deux comédiens sont indiscutable de charme et de talent. Un sympathique divertissement sur un sujet qui ouvre des abîmes»

Smoking, No Smoking


 

«Tout un enchevêtrement de propositions à tiroirs, à choisir dans les détours de la conversation, pour construire des destins différents. La pièce est bien ficelée. les deux comédiens ont de l'énergie et de l'humour.»

Smoking, No Smoking


 

«Subtil, émaillé de piques à la Monthy Python, le spectacle est une enfilade de dialogues ciselés.»

Smoking, No Smoking


 

« Fumer à l’anglaise : c’est drôle !

Outre son humour très « british » et décalé, Alan Ayckbourn est principalement connu en France pour « Smoking, no smoking », cette pièce drôle et inventive, adaptée au cinéma par le réalisateur Alain Resnais, il y a une quinzaine d’années. Et c’est toujours avec autant de plaisir que l’on se replonge dans cette histoire abracadabrante, dans cette vie « sur mesure » que nous proposent des personnages tour à tour drôles, pathétiques ou émouvants.

On s’est tous un jour demandé quelle tournure aurait pris notre vie si, à un instant précis, nous avions fait un choix différent. Alan Ayckbourn, de sa plume légère et souvent cynique, nous donne ici des éléments de réponse en s’attachant aux destins croisés de quatre personnages : Célia et Toby Teasdale, Sylvie et Lionel. Et il nous fait prendre conscience, par la même occasion, de l’absurdité de cette inévitable question : « Et si je n’avais pas fait ça ? ». La pièce s’ouvre sur Célia, femme de Toby, directeur d’une école visiblement assez chic. Célia est dans le jardin et se pose pour commencer cette question décisive : doit-elle, ou non, fumer sa première cigarette de la journée ? Selon ce qu’elle choisira, sa vie entière prendra une trajectoire différente. Ce début de spectacle est tout aussi amusant qu’intrigant…

Eric Métayer, pour cette mise en scène à La Manufacture des abbesses, a pris le parti intéressant de faire jouer les quatre rôles par deux acteurs. Ce qui n’était pas évident à première vue, compte tenu du rythme de la pièce, d’une part, et de l’enchaînement rapide des scènes et des personnages, d’autre part. D’autant que la scénographie étant elle-même très simple (un petit carré d’herbe et quelques chaises de jardin), la réussite de ce spectacle repose en grande partie sur le jeu des acteurs.

Mais le défi est relevé haut la main par deux comédiens talentueux, à l’énergie débordante. On passe ainsi de Célia à Sylvie (Gwénaël Ravaux) ou de Toby à Lionel (Antoine Séguin) en un clin d’il, juste en changeant d’accessoire vestimentaire… Et pourtant on y croit : pas une seconde on n’a l’impression de voir deux fois le même acteur, tant les interprétations sont justes et sincères. En outre, certains changements volontairement grotesques ou flagrants de personnages ajoutent même au comique de la pièce. Et, de fait, cela faisait longtemps que je n’avais pas ri d’aussi bon cur au théâtre. On rit beaucoup, donc, des répliques acerbes comme des compositions d’acteurs, mais on est également touché par instants. Par exemple, si Célia nous amuse par sa folie déjantée et son exubérance, elle nous émeut aussi par la détresse qu’elle porte en elle, et que Gwénaël Ravaux joue avec tout autant de sincérité.

Un excellent moment. D’être emporté le temps d’une pièce dans un tourbillon décoiffant d’énergie et d’humour. De suivre avec enthousiasme les tranches de vie drôles et délirantes de quatre personnages, auxquels on s’attache franchement. En deux mots, c’est un merveilleux divertissement. Remède très fortement conseillé contre la morosité hivernale parisienne… »

Smoking, No Smoking


 


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Smoking, No Smoking

RESERVATIONS

Théâtre Pièce: Smoking, No Smoking

Les jeudis à 19h
Les vendredis à 19h
Les samedis à 19h
Les dimanches à 19h.
Relâche le 24 décembre 2009.