Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Peggy Pickit voit la face de dieu (Note d'intention)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


"Peggy Pickit parle de nous. Nous sommes tous des Liz et Franck confortablement
installés dans nos petites vies privilégiées, des autruches évitant de regarder la misère
du monde. Nous aimerions tous être des Carol et Martin partant à l’aventure pour
combattre la maladie et l’injustice mais nous craignons tous que, comme eux, nous
n’aurons pas la force d’y changer quoi que ce soit, et que, comme eux, nous serions
broyés, nous nous laisserions contaminer par l’impuissance et le désespoir.
La pièce nous tend un miroir donc, mais un miroir brisé : une grosse fêlure sépare les
deux couples, et de nombreuses petites failles vont apparaître dans l’unité de chacun de
ces couples, révélant la solitude essentielle de chaque individu.

Il ne s’agit pas de livrer un message ou de prouver une thèse quelconque. Il s’agit de
provoquer la réflexion et le débat et d’explorer notre humanité commune. La réflexion
politique ici, comme chez Pinter, n'est pas un discours aride et intellectuel. C'est chargé
d'une grosse claque émotionnelle. Il ne faut pas avoir peur de l’émotion. A mon avis,
l’émotion qu’on peut ressentir en empathie avec les personnages n’empêche nullement
la réflexion. Au contraire ça la nourrit. Une réflexion qui ne tient pas compte de
l’émotion risque de manquer d’humanité comme c’est souvent le cas dans la réflexion
politique. L’un des rôles du théâtre est de corriger ce manque : d’apporter au débat
public cet élément humain généré par l’émotion et l’empathie et de compléter ainsi le
raisonnement intellectuel."

Mitch Hooper


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Peggy Pickit voit la face de dieu

Note d'intention

Théâtre Pièce: Peggy Pickit voit la face de dieu

Du 2 juin 2016 au 25 juin 2016.
Les Jeudis,vendredis,samedis à 19h.