Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Ogresse (Note d'intention)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


Meurtrière


Le meurtre, en Occident, est une déchirure dans le consensus social.
Ce l'était déjà du temps de Macbeth, et ce l'est de plus en plus de nos jours.

Pourtant, il se commet toujours des meurtres. Mais nous les comprenons de moins en moins. Le seul domaine où un meurtrier peut s'expliquer, se justifier, nous permettre de sortir de cette simple incompréhension, c'est la fiction.

C'est cela notre but central, dans Ogresse : permettre à une meurtrière, une meurtrière spécifique, unique, de s'adresser à nous, de s'exprimer, de se justifier, de nous mentir.

Humour et conte de fée


L'auteur de cette pièce y a insufflé, peut-être inconsciemment, une dose d'humour assez noir. Il a fait cela sans insister, sans jeu de mot par exemple. Le but n'était pas, pour lui, apparemment, de créer un spectacle comique, mais de laisser l'humour exsuder de la pièce, par exemple grâce à l'énormité des situations, le décalage entre ces situations et la façon dont le personnage les perçoit, etc.

Et aussi : l'auteur évoque l'univers des contes de fée, ne fut-ce que par le titre. Mais de nouveau, il le fait par la bande, obliquement. Il n'insiste pas là-dessus.

Dans le jeu et la mise en scène, nous n'insisterons pas plus, ni sur ce côté féerique, ni sur l'humour. L'humour, d'ailleurs, fonctionnera d'autant mieux que le personnage semble ne pas en avoir conscience.

Donc, ne pas appuyer sur le côté humoristique ou conte de fée. Tenter d'être le plus sincère possible.

Sincérité


Le personnage de notre pièce doit sembler le plus vrai et le plus possible - ce qui, évidemment, ne veut pas dire que la comédienne doit être elle-même sincère, ou qu'elle doit se « confondre » avec le personnage. Mais elle doit simplifier son jeu, se refuser toute sophistication, tout ornement. Elle doit minimiser toute la stylisation de son jeu.

Un jeu le plus brut possible. Aucune virtuosité.

Métaphore


Le metteur en scène de cette pièce pense que pour une pièce pareille, il faut le moins de mise en scène possible, le moins d'éléments qui perturberait la relation entre la comédienne et les spectateurs. Il a donc imaginé un dispositif simple qui renforcerait cette relation et deviendrait la métaphore de la pièce, un dispositif qui permettrait que la comédienne, au départ toute propre, toute pure, dans une robe blanche, soit peu à peu tâchée, salie, souillée, par un liquide rouge qui évoquerait le sang.

En tout cas, c'est l'intention à priori du metteur en scène, à deux mois du début des répétitions. Il faut encore qu'il confronte cette intention à la magnifique et terrible réalité du plateau.

D'ici-là, laissons-le rêver.


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Ogresse

Note d'intention

Théâtre Pièce: Ogresse

Du 10 octobre au 1er décembre. Du mercredi au samedi à 19h.