Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Nous qui sommes cent (Note mise en scène)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


Nous qui sommes cent


 

La difficulté d’être concerne tout le monde. Elle est traitée ici du côté des femmes. Jonas Hassen Khemiri dit « quand j’ai commencé à lire des théoriciennes féministes, je me suis rendu compte que je n’avais pas conscience de mon pouvoir en tant que mâle»1.
Mais le sujet en trente ans a évolué et s’est déplacé. Aujourd’hui la place de la femme dans la société dépend entre autres de nous, les femmes. Nous entrons nous même dans des schémas où avoir ses propres aspirations, se donner de la valeur n’est pas une évidence. C’est un des sujets de la pièce. Cette femme qui pense au suicide n’a jamais été capable d’être un individu à part entière. Elle se retrouve sans mari et sans enfant et elle se sent vide. Ce vide l’aspire. Incapable d’agir, elle s’invente une vie faite de fantasmes et de délires.
Cette situation, toute tragique qu’elle soit, ne s’exprime pas dans le pathos. C’est ce qui m’a plu dans cette pièce. L’humour. Dario Fo pense que l’écriture comique ou grotesque est intimement liée au sentiment tragique de l’existence. Pour y échapper, ces 3 femmes s’imaginent une vie idéale. Mais leurs désirs s’opposent et créent un décalage comique.
La pièce aborde également la notion d’altérité dans un monde virtuel, les images dont nous sommes saturées, ainsi que l’hypocrisie d’une préoccupation politique affichée. Elle met en parallèle les problèmes bien dérisoires d’un individu qui nous ressemble avec ceux d’un monde à feu et à sang.
Laura Perrotte


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Nous qui sommes cent

Note mise en scène

Théâtre Pièce: Nous qui sommes cent

à partir du 14 février
Dimanche à 20h
Lundi, mardi et mercredi à 21h