Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Lâleh, une fleur en partage (Note d'intention du metteur en scène)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


" Aujourd’hui, nous manquons de jeunes auteurs qui parlent des problèmes de la jeunesse. Surtout pour le théâtre. Pourtant, c’est la jeunesse qui est à l’origine des changements de société les plus marquants.
Quand j’ai lu la pièce d’Aude-Laurence Clermont Biver, j’ai entendu bien des cris de sa génération: leurs malaises et leurs confusions quant au monde dans lequel ils sont nés, leurs espoirs et désespoirs concernant leurs études, leur avenir et leur envie insatiable de découvrir un ailleurs. En tant que metteur en scène, j’ai une furieuse envie de défendre cette nouvelle voix dans le théâtre français. «Les jeunes hommes en colère», mouvement théâtral dirigé par John Osborne a brisé les tabous de l’Angleterre des années 60. Au travers de la pièce intitulée «Look Back in Anger» ce mouvement a préparé le terrain pour tous les futurs écrivains comme Harold Pinter, Tom Stoppard et Sarah Kane. Et il est grand temps qu’émerge une telle dynamique chez les jeunes dramaturges français.
Bien qu’il y ait beaucoup de douceur dans cette pièce, Sam, le personnage principal, est indignée par la société actuelle et par le monde qui l’entoure.
La rencontre avec Sohrab, jeune réfugié afghan qui rêve de s’installer en France, va chambouler sa vie. Cet amour naissant lui donne le courage d’entamer un voyage introspectif, d’assumer son passé et, ainsi, de prendre part au présent. La pièce révèle que l’authentique voyage est celui qui se passe à l’intérieur et j’aimerais suggérer cette notion à travers l’univers
visuel. Le choix d’un décor minimaliste suggère la notion d’isolement que provoque le lieu dans lequel se déroule l’histoire : un wagon. C’est également un moyen d’ouvrir une porte vers l’imaginaire du spectateur et de le faire pénétrer dans un monde onirique dans lequel se mélangent les souvenirs du passé.
Concernant les acteurs, j’ai choisi de travailler sur deux modes différents et contrastés. Le premier, plutôt réaliste pour les personnages de Sam et Sohrab, le second, sur le corps, utilisant notamment le système «biomécanique» de Meyerhold, pour les personnages « imaginaires » de Lotentik et de Lessentiel."

Sei Shiomi


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Lâleh, une fleur en partage

Note d'intention du metteur en scène

Théâtre Pièce: Lâleh, une fleur en partage

Dim 20h
Lun 21h
Mar 21h
Mer 21h
Du 15 février au 25 mars 2015