Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Les lois de la gravité (L'auteur)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


Jean Teulé

Les lois de la gravité

Né le 26/02/53 à Saint-Lô (Manche)
Après des études de dessin à Paris dans l’école d’art de la rue Madame, il devient dessinateur et scénariste de bandes-dessinées pendant dix ans (9 albums).
En 1990, il est primé au festival d’Angoulême pour «Contribution exceptionnelle au renouvellement du genre de la bande-dessinée». Il arrête la B.D.
L’animateur de télévision Bernard Rapp qui connaissait ses albums lui propose de faire de la télé (4 émissions dont «l’Assiette anglaise»). Ensuite, il file sur Canal rejoindre l’équipe de «Nulle part ailleurs».
La directrice littéraire Elisabeth Gille, l’ayant écouté à la télé, lui propose d’écrire (7 romans, tous chez Julliard).
En 1996, il réalise un long métrage : l’adaptation de son livre «Rainbow pour Rimbaud». Prix de la jeunesse au festival de Cannes, il arrête le cinéma.
En 1997, une fermière arrive à Canal. Elle prétend s’appeler Darling et lui propose de raconter sa vie. Il arrête la télé.
Et depuis, il ne fait qu’écrire des romans (ce qui est déjà pas mal…) parmi lesquels : «Je, François Villon», «Le Magasin des suicides» (adapté au cinéma par Patrice Leconte), «Darling», «Le Montespan» et «Mangez-le si vous voulez».

«Les Lois de la gravité» est le premier de ses romans à être adapté au théâtre.



Le mot de l'auteur sur la pièce…

A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore vu Les lois de la gravité au théâtre mais j’ai lu l’adaptation de Marc Brunet qui m’a tellement plu. Je n’aurais jamais fait mieux. Je tournais les pages avec avidité, tellement pris par l’histoire que j’en oubliais que c’est moi qui avait écrit le roman dont cette pièce est tirée. Souvent j’éclatais de rire. A d’autres moments, j’avais les yeux embués et la glotte qui montait, descendait, à l’écoute de ce flic et de cette coupable magnifiques tous les deux. Je n’ai pas pu, l’été 2010, assister aux représentations en Avignon mais j’ai rencontré des gens qui y sont allés pendant ce festival. Ils m’ont dit qu’en plus c’était vachement bien joué et que c’était bourré tous les soirs avec aussi des gens assis sur les marches et même debout pour assister à cette rencontre tellement incroyable dans un commissariat. J’ai hâte de voir ça maintenant à la Manufacture des abbesses. Assis dans la salle qui passera au noir, des lumières arriveront sur scène pour éclairer le bureau d’un sacré lieutenant de police que viendra tellement perturber l’arrivée d’une coupable vraiment pas ordinaire… Je m’imagine déjà bouche bée avec autour de moi des gens que je ne connais pas mais qui souvent riront et à d’autres moments s’essuieront les yeux du revers de la main avant de rire encore. Du théâtre quoi ! A la fin, sans doute que ça tapera dans les mains et que je me dirais que j’ai quand même bien de la chance que la Compagnie du Brasier se soit collée à un de mes romans. Je pourrais faire mon fiérot dans la rue : « Hé, tu sais quoi, toi ?! Je suis joué au théâtre ! »


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Les lois de la gravité

L'auteur

Théâtre Pièce: Les lois de la gravité

Ven 21h
Sam 21h
Dim 17h