Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Les Débutantes (Note d'intention)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


Internet est un moyen encore très neuf de se prostituer. L’explosion du phénomène, en France, date des lois de 2002 sur le racolage passif qui ont repoussé les filles de rue sur le net. Mais, aujourd'hui, nombre de prostituées débutent par ce biais. Et parmi elles, beaucoup ne l’auraient jamais fait sans cette opportunité (faussement) virtuelle. Car la grande nouveauté d'internet est d’ouvrir cette profession à absolument n’importe qui.

Un ordinateur basic, une connexion internet, deux-trois photos, un gros quart d’heure, et voilà, vous êtes « escorte ».


 

S’il y a toujours des femmes victimes de proxénètes ou d’une misère inextricable, on trouve de plus en plus de femmes choisissant (réellement) cela plus qu’autre chose…


 

C’est de cela qu’est partie l’idée des « Débutantes ». De ces nouvelles prostituées qui n’ont absolument aucun rapport avec le milieu, et sont généralement beaucoup plus libres et indépendantes que leurs aînées.


 

Cette 'révolution' éclaire la prostitution sous un angle nouveau, moins misérabiliste. Dans 'Les Débutantes', j’ai choisi de me passer de l’ombre des proxénètes, de la police, de la drogue, bref, de tout ce qui accompagne généralement le sujet. Et de recentrer les enjeux sur les choix de ces femmes : Sonia comme un métier épanouissant, et Marion comme d’un moyen pour atteindre son but, continuer ses études. Comment s’y opposer ? Pourquoi s’y opposer ? Ce sont les questions que se pose leur amie Charlotte…


 

La pièce porte aussi un regard différent sur les hommes, les clients. Paul n'est qu'une perpétuelle victime, incapable de trouver sa place dans un monde trop agressif pour lui. Quant à André, sa rencontre avec Sonia lui redonne goût à la vie alors que du haut de ses 90 ans, il pensait en avoir fait plusieurs fois le tour. Leurs rencontres avec des prostituées sont salvatrices.

En contrepoint, il y a Maxime, qui juge radicalement la prostitution. Mais ses actes passés ne l’autorisent peut-être pas à avoir des opinions aussi tranchées.


 

L’autre thème que j’ai souhaité aborder dans « Les Débutantes » est celui de l’ambition.

Marion est celle qui en a.

Elle se voit médecin. Elle a un objectif qu’elle porte en elle au quotidien. Cela l’aide à faire face. Aux 12 années d’études qui se profilent. À son activité de prostituée.

Sonia est celle qui en a eu.

Elle a essayé d’étudier, mais a abandonné. Sans regret. Jusqu’au jour où son amie Marion est en passe de réussir ce qu’elle a raté.

Charlotte est celle qui n’en a pas.

Si le sort des SDF la révolte, rien ne l’intéresse suffisamment pour qu’elle s’y implique. Spectatrice des événements, Charlotte ne vit pas mal le vide relatif de sa vie. Tout juste s’en étonne-t-elle...

Paul a l’ambition de s’ouvrir.

Timide à l’extrême, à la limite de l’asocial. Les 'professionnelles' sont sa seule chance d’approcher des femmes, mais aussi de s’ouvrir, de grandir. D'espérer autre chose. Il en a l’ambition. En est-il capable ?

Maxime a l’ambition de “racheter ses fautes”.

Son passé pèse lourdement sur sa conscience. Il s’est lancé dans la politique en espérant rééquilibrer la balance. Même s’il pense que rien ne pourra totalement effacer ce qu’il a fait. Son ambition, c’est d’essayer.

André est celui qui n’aura plus d’ambition.

À la fin de sa vie, André n’a plus grand-chose qui le retient. Il a le sentiment d’avoir fait son temps… La solitude, l’ennui le rattrapent. Seule Sonia lui permet de savourer encore le présent.


La Manufacture des Abbesses

7 rue V�ron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Les Débutantes

Note d'intention

Th��tre Pi�ce: Les Débutantes