Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Les Débutantes (Les Comédiens / Les Personnages)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


Les Débutantes

Maud IMBERT est Marion

Commence le théâtre auprès de Georges Montillier(ex-pensionnaire de la Comédie-Française) à Lyon puis son apprentissage à la Classe Libre de l'école Florent.

Dès son arrivée à Paris, elle joue au théâtre des rôles dans des pièces classiques telles que Junie dans «Britannicus», L'Infante dans «Le Cid», Ildione dans «Attila», Colombine dans «La surprise de l'amour», Jeannette dans «Le Mystère de la Charité de Jeanne d'Arc»... mais également des pièces contemporaines comme «Pièces de guerre» d' Edward Bond, «Aux Portes de la Cité» de Christophe Dagobert, «La Grande Faim» dans les Arbres de Jean-Pierre Canet, «Blessures aux visages» d'Howard Barker... Elle a ainsi travaillé avec de jeunes metteurs en scène tels que Morad Ammar, Bruno Bernardin, Khadija El Mahdi, Pierre-Marie Baudoin et de plus anciens comme Georges Montillier, François Bourcier, Jean-Luc Jeener, Jacques Lorcey...

Par ailleurs, elle a participé à de nombreux courts et moyens métrages et quelques rôles dans des long de Sam Karmann...

Marion

Fonceuse, stressée, capable d’une grande tendresse. Spontanée. Sincère. Disponible.

Avec la fraîcheur de ses dix-neuf ans, elle fonce tête baissée, et fait ce qui doit être fait au moment où ça doit être fait. C'est ce qui fait sa force. C'est ce qui fait sa faiblesse.


 

Louise LEVEQUE est Charlotte

Charlotte

Spectatrice. Gentille. Craintive. Conciliante. Douce. Peut-être trop.

Charlotte, contrairement à sa sœur, n'a pas d'objectif, pas d'ambition. D'ailleurs, à y regarder de plus près, elle n'a pas non plus d'envie, de plaisir personnel. La seule chose qui la touche, c'est le bonheur de sa sœur. La seule chose qui la pousse à agir, c'est le malheur de sa sœur.


 

Les Débutantes

Théane PETITBOULANGER est Sonia

Elle s'initie au théâtre d'abord au lycée, puis à la Compagnie-Théâtre du Papillon Noir (Caen) et au CDN de Basse-Normandie.

Après des études universitaires en France et à l'étranger (Espagne et Irlande), elle s'installe à Paris et se forme à l'école d'art dramatique Jean Périmony.

Elle part, ensuite, perfectionner son travail au Centre d' Etudes Scéniques d'Andalousie (Grenade) auprès de réalisateurs et metteurs en scène tels que Miguel Narros, José-Carlos Plaza, José-Luis Borau...

Elle a abordé des rôles d'auteurs aussi divers que Garcia Lorca (Yerma), Racine (Roxane, Bajazet) , Molière (Sosie, Amphytrion), Tennesse Williams, Eugène Ionesco, Yasmina Reza, Ben Elton...

A l'image, elle a participé à différents projets de longs et courts-métrages.

Elle suit régulièrement des stages, notamment au Théâtre du Rond-Point, sur le jeu de l'acteur (Susana Lastreto, Fréderic Rumeau) et sur l'écriture théâtrale (Bruno Allain, Enrique Morales).

Parallèlement à sa carrière de comédienne, elle signe sa première mise en scène en mars 2006 et réalise son premier film documentaire en août 2006 à Madagascar.

Sonia

Terriblement attachante. Parfois agressive. Pure. Orgueilleuse pour le meilleur et pour le reste. Fidèle. Aimante.

Sonia est heureuse, épanouie. Son travail, ses loisirs, ses amies, même ses clients, tout contribue à son bonheur. Elle rencontre même l'amour. Alors, où est le problème? Mais il n'y a pas de problème…

Mathieu STORTOZ est Paul

Mathieu Stortoz commence sa carrière à l’age de 12 ans en intégrant la compagnie les Sales Gosses avec le spectacle « Quand les Sales Gosses les imitent » qui se joue à la Gaîté Montparnasse, en tournée et finit à l’Olympia pendant quinze jours.

Il participe ensuite à quelques courts-métrages et réalise en 2002 un documentaire sur les personnes handicapées.

Il se forme dès 2005 au conservatoire du XIVème arrondissement de Paris avec le professeur Jean-François Prévand et participe au spectacle de Joyce Madbak « La Muse Abuse » en 2007 où il interprète le rôle de… la Muse !

Habitué aux rôles comiques, le rôle de Paul lui permet 'd’explorer d’autres univers et lui laisse composer avec une autre facette de lui-même'.

Paul

Inapte. Parfois proche de l’héroïsme dans sa manière de se débattre. À emmagasiné beaucoup de colère.

Il fait des efforts. Beaucoup, tout le temps. Mais il part de tellement loin. Le monde ne semble tellement pas fait pour lui. Heureusement, parfois, des gens comme lui rencontrent des gens comme Marion. Mais est-ce que ça peut suffire à atténuer sa colère?


 

Les Débutantes

Olivier MARTIAL est Maxime

Il se forme à l'Ecole Supérieure d'Art Dramatique de Paris avec J-C Cotillard, Yves Pignot, Pierre Cassignard, Christophe Patty. Il suit ensuite les cours d' Hélène Zidi-Chéruy au Laboratoire de L'acteur.

Il joue dans «le Garçon Girafe» de Christophe Pellet, «Je rêve, mais peut-être pas» de Pirandello, «Kvetch» de Berkoff au festival d'Avignon, «Créanciers» de Strindberg, «Andromaque» de Racine. Il tourne pour la télévision la série «Préjudices» et des court-métrages comme «Fragments» de Dominique Talmon, «Saison» de Julien Sallé.

Maxime

Maxime s'était retiré de la vie, se contentant d'œuvrer au bien public pour expier ses fautes. Sans rire. De toute façon, rire, il n'en est plus capable.

Mais quand il croise Sonia, malgré lui, il revient à la vie. Même si elle se prostitue, même si elle le vit bien, et même si les valeurs de Maxime en prennent un coup, Sonia le touche, inexplicablement.


 

Antoine CARILLON est André

Antoine Carillon est acteur depuis 1968. Au théâtre, il a joué dans de nombreuses pièces, dont « La Reine Morte » de Montherlant, « Ondine » de Giraudoux, « La Comtesse d'Escarbagnas » de Molière ou encore des pièces polonaises contemporaines sous la direction de Guy Cambreleng et récemment dans « Un heureux évènement » de Slawomir Mrozek sous la direction de Benoît Vanhamme.

Au cinéma, on l’a entre autre vu dans « l’An 01 » de Jacques Doillon. Il a également joué dans une cinquantaine de courts ou moyens-métrages comme « L'Oeuvre Noire » de Cyril et Olivier Panchot, primé au festival de Cognac (1996) ou « La Stratégie de l’Opossum » de Matthieu Vinel (2006). A la télévision, on le retrouvera notamment dans la série « Chevalier Bayard » diffusée à partir d’octobre 2006.

André

Pas de regrets, mais une très violente nostalgie. N’a plus les moyens de bouder son plaisir.

À force de voir les années s'additionner, André avait presque renoncé. Au plaisir, à vivre… Sans colère, sans peur. Il avait juste fait son temps. Et puis cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait plus touché une femme…

Et puis il a rencontré Sonia.


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Les Débutantes

Les Comédiens / Les Personnages

Théâtre Pièce: Les Débutantes