Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Les combats d'une reine (La presse)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


" Qui d’autre que Judith Magre, artiste exceptionnelle à la jeunesse inoxydable, pouvait le mieux incarner cette putain magnifique au crépuscule de sa vie ? La comédienne met son naturel, son ironie mordante, et son humanité au service de ce rôle complexe et provoquant. (…) On entend très bien ce texte à la fois salé, émouvant, libertaire et poétique : une ode au sexe libéré, aux amours « borderline », aux « bad girls » et aux sans-grade (...) "

Les combats d'une reine


 

" Les textes de Grisélidis Réal sont une analyse de l’humain sans concession. Activiste, combattante, c’est elle qui mène à Paris la « Révolution des prostituées » en 1975, se battant pour que ce métier soit désormais reconnu. Sur scène, on la voit se désoler de l’effroyable retour en arrière voulu par Sarkozy, alors ministre de l’intérieur au début des années 2000, et du délit inventé de « racolage passif ». Elle fustige ainsi l’hypocrisie des politiques : difficile de ne pas faire de lien avec les discours du pouvoir en place aujourd’hui…"

Les combats d'une reine


 

" Grisélidis Réal a eu plusieurs vies et mené bien des combats. Ecrivaine, peintre et prostituée suisse, elle fut avant tout une femme libre à la vie et l’uvre étroitement liées. Les Combats d’une reine éclaire son incroyable parcours dans un texte rageur, frondeur et cru d’où se dégage un mélange de lucidité criante et d’innocence désarmante. "

Les combats d'une reine


 

" Judith Magre est impériale, oui, et s’empare de Grisélidis Réal avec le même appétit d’ogresse que celle qu’elle incarne. Drôle, farouche, incurable qui, implacable, scrute l’évolution de son cancer et pourtant terriblement, follement, joyeusement vivante. Fragile aussi mais forte de cette lucidité, de cette ironie imparable qui ne lui fait rien épargner pas même elle. Sans pathos ni sensiblerie à l’image de celle qui «ne voulait pas se rendre» Judith Magre dessine un portrait saisissant, obstinément dans l’instant sans refuser l’échéance inévitable mais chargée du poids d’une vie «à suivre son instinct»(...)"

Les combats d'une reine


 

" (…) L’adaptation saisit bien tous les aspects d’un personnage passionnant, pute non soumise en guerre avec l’ordre social et religieux. Et les trois actrices font bien claquer cette langue crue et vraie. En Grisélidis livrant ses derniers combats contre le mal et l’hypocrisie, Judith Magre, dans une tenue façon panthère, est somptueuse, passant des coups de griffe à l’ironie royale au chant intérieur où se côtoient la bonté et le désespoir. "

Les combats d'une reine


 

"Françoise Courvoisier retrace la vie et les combats de Grisélidis Réal en confiant l’excellente adaptation de ses textes à trois comédiennes éblouissantes.(…) Elle offre à Judith Magre l’occasion de déployer son merveilleux et hallucinant talent."

Les combats d'une reine


 


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Les combats d'une reine

La presse

Théâtre Pièce: Les combats d'une reine

jeu 21h
ven 21h
sam 21h
dim 17h