Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


L'Epine, la fille et le truand (La Presse)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


«Seule en scène, Myriam Boudénia, actrice-orchestre, trace avec humanité et poésie les diverses étapes de ce parcours faisant surgir une dizaine de personnages croisés. (…)Le public {est} embarqué dans cette quète d'un eldorado au prix de l'exil. (…) Une mise en scène riche d'inventivité, un spectacle attachant.»

L'Epine, la fille et le truand


 

Une comédienne. Dix personnages. Myriam Boudenia, en partant d’un conte algérien de son enfance, tire les ficelles d’un spectacle ludique et drôle, tendre et cruel. Le charme agit… Pendant son enfance, Myriam Boudenia a écouté son père lui raconter une histoire inspirée d’un conte algérien dans lequel un va-nu-pieds opportuniste et sans scrupule trace à partir d’une épine sous la voute plantaire une route tortueuse et pleine de rencontres inattendues. De cette base, elle a tissé un spectacle qui respecte la forme du conte. (…) La performance mérite à elle seule le déplacement. Un charme atypique Mais à cette belle aisance à se fondre aussi rapidement dans des rôles aussi différents s’ajoute une mise en scène terriblement captivante. (…) Le spectateur a tout loisir de laisser vagabonder son imagination, au fil des nombreuses surprises que réserve cette mise en scène inventive qui emprunte au théâtre de marionnettes, à la danse et même au cirque quelques figures fort drôles. Ainsi, le décor que la comédienne, par un astucieux et malicieux jeu de cordes actionnées par des poulies, module au gré de sa fantaisie pour distiller quelques informations, confère à ce spectacle l’atypisme qui en fait le charme. (…)Même si l’allégorie lui permet d’adoucir le propos, Myriam Boudénia nous renvoie bien à cette cruauté inévitable de l’homme. Mais elle le fait avec décalage et poésie et c’est bien ça qui change tout…

L'Epine, la fille et le truand


 

«Un road movie d'un nouveau genre. Myriam Boudénia fait travailler notre imagination avec talent. Seule en scène, elle interprète avec inventivité et générosité tous les personnages que Bouchouka croise en chemin. Touchant par son humour et son authenticité, ce spectacle ne déroge pas à la tradition de conte.»

L'Epine, la fille et le truand


 


 

«C’est aussi de passé que se nourrit Myriam Boudenia puisqu’elle a choisi pour sujet un héros du folklore algérien, Bouchouka, un opportuniste prêt à tout, et surtout à parcourir le monde à la recherche de l’épine qu’il a … sous le pied ! Mais ce Bouchouka lui fournit surtout l’occasion de faire parler ses souvenirs d’enfance, comme s’il était sa Cendrillon personnelle… D’origine immigrée – ainsi qu’elle se définit – Myriam Boudenia fait avec ce spectacle très musical un retour aux origines. Mais elle non plus, finalement, ne parle pas de l’Algérie : fille en plastique et en cuivre, elle tente de retrouver son Eldorado, le pays du père… Pour autant, le spectacle n’est pas un monologue, mais un conte où se croisent toute une galerie de personnages hauts en couleurs qu’elle campe à tour de rôle en jouant sur les objets et sur les masques… Dans un dispositif scénique de poulies et de cordes propice aux surprises et chausse-trappes.»
Trina Mounier, Lyon Poche, avril 2007


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


L'Epine, la fille et le truand

La Presse

Théâtre Pièce: L'Epine, la fille et le truand