Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


L'Ecorce des Rêves (Note d'Intention)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


Dans « D'autres vies que la mienne », le précédent spectacle de notre compagnie, il était question de trois petites filles qui perdaient leur mère à la suite d'une maladie. Si le texte et la situation étaient bouleversants, il y avait au-delà de la tristesse quelque chose d'infiniment optimiste, d'ouvert sur le monde et finalement de presque joyeux. Mais parce qu'elles étaient encore petites et que l'auteur, Emmanuel Carrère, donnait plus volontiers la parole aux adultes, on n'avait presque jamais le point de vue des trois enfants.

C'est ce point de vue que j'ai eu envie de raconter en inventant le personnage de Louise. J'ai essayé de me mettre à la hauteur de cette petite fille de 8 ans, d'imaginer comment cette enfant heureuse et apparemment presque sans souci vivait au quotidien avec le souvenir de son père. Ce que j'ai voulu montrer, c'est que
Louise, comme tous les enfants de son âge, avait droit à la joie, à la tristesse, à l'ennui, à la colère, mais que, armée de tout l'amour que lui avait donné son père et que lui donnait encore sa mère, elle serait prête à affronter le monde tel qu'il est, en faisant fi de ses peurs bien légitimes.

Pour raconter cette histoire, je voulais deux personnages qui dialoguent en permanence l'un avec l'autre : Louise (mon héroïne), jouée par une jeune adulte et le père, joué par moi-même (comme j'interprétais dans « D'autres vies que la mienne » le père des trois petites filles).
Et puis, parce que je souscris volontiers à cette citation de Beaumarchais qui dit que « tout finit par des chansons », j'ai voulu parsemer le spectacle de musiques au travers desquelles les personnages exprimeraient encore d'autres sentiments qu'ils n'arrivent peut-être pas à exprimer par la parole.
Au final, j'ai souhaité faire de « L'écorce des rêves » un spectacle profond, joyeux et musical. Comme une illustration de cette phrase qui guide le travail de la Compagnie Les Ailes de Clarence depuis des années : « parler de choses légères avec gravité et parler de choses graves avec légèreté ».


La Manufacture des Abbesses

7 rue V�ron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


L'Ecorce des Rêves

Note d'Intention

Th��tre Pi�ce: L'Ecorce des Rêves

Du 11 déc. au 29 janvier
Mer 15h
Dim 15h