Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


La Tour de Pise (Presse)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


(...) La comédienne Jeanne Rosa est de bout en bout dans son élément. Elle est au diapason d'un texte qui ne manque pas d'acuité.

La Tour de Pise


 

Performance de l'auteur et performance de la comédienne. (...) C'est une incontestable réussite : intelligence et subtilité du texte. Et puis aussi charme, finesse et talent de la comédienne. (...) Un vrai attachement avec ce qu'il implique de sympathie et d'admiration. L'empathie fonctionne admirablement.

La Tour de Pise


 

(…) Jeanne Rosa apporte une fraîcheur frémissante à ce personnage tyrannisée d'angoisses quotidiennes, d'amours déçues, et qui ne sait plus bien comment vivre, malgré ses constants efforts, sa bonne volonté enfantine et naïve. Il y a quelque chose de tchékhovien dans cette interprétation tout en légèreté grave et douce, et qui émeut et amuse tout ensemble. Qui fait joliment rêver, à chaque instant.

La Tour de Pise


 

Seule sur scène, l'époustouflante Jeanne Rosa (...) est tour à tour drôle et tragique, pathétique et vulnérable, mais toujours juste. (...) Diastème nous confirme son talent, Rosa nous révèle le sien.

La Tour de Pise


 

De l’écriture à l’interprétation, rien n’est bancal dans ce spectacle ! Une jeune femme, jupe noire, chemisier blanc, en équilibre sur les choses de la vie, vient d’avoir « une idée à la con». Puis qu’en tombant amoureuse, elle a finit par tomber de haut, autant se jeter dans le vide. Et s’il faut mourir autant que ce soit d’avoir trop aimer. Elle a pourtant essayé de bien faire, l’amour comme la cuisine, de vivre sans lui auprès d’un autre. Rien n’a empêché sa chute. Dans la continuité de «107 ans», et de «La nuit du thermomètre», Diastème aborde, avec ce style piquant, cachant beaucoup de sensibilité, la douleur de se tenir droit dans un monde où tout va de travers. L’émotion à fleur de peau, Jeanne Rosa est bouleversante.

La Tour de Pise


 


 

La Tour de Pise


 

«Si le texte doux-amer de ce monologue se révèle désespérément drôle, il doit aussi beaucoup à sa comédienne. Aussi cocasse qu'émouvante, Jeanne Rosa incarne avec malice cette fille qui penche et pour qui sauter ou tomber n'est finalement peut-être qu'une question de confiance.»

La Tour de Pise

Charlotte Lipinska


 

«C'est un très très joli texte de Diastème, très drôle, une pièce sur la confiance, sur les peurs de la vie et de l'autre. Il y a aussi une comédienne absolument remarquable, une vraie révélation. Jeanne Rosa est à la fois espiègle ou apeurée comme un petit chat. Un très joli spectacle.»

Le Masque et la Plume - France inter

On a le regard constamment posé que Jeanne Rosa qui illumine la pièce. Elle est « vraie ». Emouvante, drôle, un peu crue parfois aussi, elle nous emmène dans sa vie…. Elle semble tellement proche de nous qu’on arrive à se reconnaître en elle.

Marine Garel, Rfi


 

Quelle excellente Jeanne Rosa, passant en un instant du rire aux larmes, de la jubilation juvénile à la prostration furtive. Elle nous convainc que « tout le monde a peur de tout » et l’on se sent concerné par cette comédie douce-amère, légère et grave comme la vie.

Vaucluse Matin


 

Une jeune femme est en scène. Seule. Belle. Face à un plongeoir. Perchée sur de hauts talons, la bouche pincée et les idées claires, elle va se dévoiler… Jeanne Rosa interprète à merveille ce personnage à l’allure normale qui nous fait rire tout en se dévoilant.

Camille Bosshardt, La Provence


 

Tel le roseau qui plie mais ne rompt pas, la tour de Pise penche mais ne tombe pas… Une lumière brille sur le plateau, celle dégagée par la présence de Jeanne Rosa qui évoque hésitations et déséquilibre dans une rare finesse. Epaulée par les pinceaux lumineux de Stéphane Baquet, la pièce baroque de Diastème dessine un personnage attachant incarné par une vraie nature d’actrice.

Michel Flandrin, France Bleu


 

Avec La tour de Pise, Diastème a donné à Jeanne Rosa, jeune comédienne qu’il suffit de regarder un seul instant pour retrouver sa propre part d’enfance, le prétexte à un étonnant soliloque post-beckettien doux amer, émouvant et loufoque… Un spectacle totalement paradoxal, d’une tragique drôlerie, d’une hilarante gravité, et délibérément à l’opposé de toute vision culpabilisante de la destinée humaine.

Henri Lépine, La Marseillaise


 

Une perle. Diastème dépouille lentement ses vérités sous l’ironie dans un style qui pleure sous l’humour. Il est aussi le metteur en scène de ses textes et y met en œuvre cette même attention où les pointes d’épingles se plantent avec délicatesse. L’actrice, Jeanne Rosa, belle et faussement placide, dévoile la blessure de vivre avec une étonnante pudeur sensuelle.

Gilles Costaz, Les Echos


 

Vous pouvez y aller les yeux fermés !

Charlotte Lipinska, France 4


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


La Tour de Pise

Presse

Théâtre Pièce: La Tour de Pise