Théâtre La Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris - La Manufacture des Abbesses


Je vois des choses que vous ne voyez pas (La Presse)


Création site Internet pas cher Paris par Netalapage


«Geneviève Brisac livre un conte du mal de vivre avec la distance qui fait les grands textes. Les comédiens nous prennent par surprise à chaque scène. C'est un festival d'inventivité et de drôlerie (la rencontre de l'acteur et de belle est à se tordre de rire, les duos de roy et de reine aussi). Les chansons, excellentes, se mèlent au récit avec évidence. "Le théâtre, c'est mieux que la vie", dit belle. Pendant une heure, on est prêt à y croire.»

Je vois des choses que vous ne voyez pas


 

Je vois des choses que vous ne voyez pas

"GENEVIEVE BRISAC DECALE LE CONTE MUSICAL Une histoire riche en rebondissements à l’usage des petits et des grands. Il en est des spectacles pour enfants comme des livres pour enfants : il faut savoir à la fois plaire aux petits et aux grands. Gageons que le premier essai théâtral de Geneviève Brisac, romancière et essayiste, qui écrit pour ces deux publics, fera mouche. Porté par une jeune troupe (deux comédiennes, un comédien et un musicien), ce conte musical qui se donne actuellement à la Manufacture des Abbesses, à Paris, s'intitule Je vois des choses que vous ne voyez pas. On y trouve, comme dans les vraies histoires, un roi et une reine (snobs) qui se gavent d'endives et de choux (par goût), règnent sur un village plutôt qu'un royaume, et dont l'infortune fait jaser les commères chez le boulanger et la charcutière : ils ne peuvent pas avoir d'enfants. Heureusement, un coup de foudre, un vrai, met le feu au château et, sous le choc, la reine conçoit enfin, tout en feuilletant des catalogues-déco. Défileront devant le berceau une ribambelle de marraines bien intentionnées et une très vilaine, très vexée et très méchante qui lancera un sort sur la petite princesse. Mais l'histoire, qui inclut bien sûr un Prince charmant, a bien d'autres facettes et rebondissements. Et les acteurs ne manquent pas d'idées pour varier les plaisirs, chansons, déguisements ultrarapides, ombres chinoises... On y retrouve certains thèmes chers à Geneviève Brisac, le mal de vivre adolescent que l'on peut confondre avec les maladies de langueur des belles histoires, les tentations de l'anorexie, le sentiment de l'étrangeté, celui de ne jamais être à la hauteur en dépit des efforts, une tendresse effarouchée. Et un ton souvent décalé qui suscite le rire là où on ne l'attendait pas." Martine Silber ( 09-05-08)


 

Je vois des choses que vous ne voyez pas

"Une version toute personnelle et bien rythmée signée Geneviève Brisac. Un conte musical désenchanté mais enchanteur où l’amour garde une place centrale !" Morgan Talhouët (12-05-08)


La Manufacture des Abbesses

7 rue Véron, 75018 Paris - 01 42 33 42 03 - contact

 


Je vois des choses que vous ne voyez pas

La Presse

Théâtre Pièce: Je vois des choses que vous ne voyez pas