Depuis l’effervescence du mouvement #metoo, la parole ne cesse de se libérer. Speculum est né de cette nécessité de contrer le silence sur un sujet sur lequel il y a tant à dire. Vous l’aurez compris, ce spectacle s’empare d’un sujet tabou : la gynécologie son Histoire et ses histoires. On y aborde sans fausse pudeur la « maltraitance gynécologique », ce terme récent (inventé par Mélanie Déchalotte) qui vient recouvrir une réalité ancestrale, on parle plus généralement du corps de la femme et de ses enjeux de domination, du rapport patient/médecin et de toute l’empreinte patriarcale de notre société. Ce spectacle est né de deux ans d’enquête : Delphine Biard, Flore Grimaud et Caroline Sahuquet sont allée à la rencontre des journalistes, lanceur.euse.s d’alerte, soignant.e.s et ont recueilli leurs paroles. Pour ce bord de plateau 3 invitées exceptionnelles, toutes liées plus ou moins directement au spectacle lui-même répondent présentes :

 Chantal Birman est décorée de la légion d’honneur, Chantal Birman est sage-femme depuis 40 ans et exerce à la maternité des lilas (93) ainsi qu’en libérale.

Marie-Hélène Lahaye est journaliste, militante, autrice d’Accouchement : les femmes méritent mieux et du blog Marieaccouchela pour Le Monde. Elle est également politiquement engagée auprès des écologistes.

Mélanie Déchalotte est journaliste et enquête depuis plusieurs sur les maltraitances gynécologiques. Elle a publié la série audio Maltraitance gynécologique sur France Culture, Le Livre Noir de la gynécologie et prépare actuellement un documentaire télévisé sur le sujet.

Pour réserver c’est ici !