La Manufacture des Abbesses est un théâtre indépendant dédié aux auteurs d’aujourd’hui qui a ouvert ses portes en 2006.
C’est une salle confortable de 120 places qui assure une bonne visibilité à chacun des spectateurs.

Nous programmons aussi bien des comédies que des pièces dramatiques. Le principal critère de sélection étant l’histoire : elle doit ambitionner d’être forte, originale, exceptionnelle, unique.
Nous nous engageons d’ailleurs à multiplier les créations. Présenter pour la première fois une histoire à son public est notre envie première, la raison d’être de la Manufacture des Abbesses.

Nous aspirons à un théâtre reflet de notre société, qui nous rappelle à nous-mêmes. Un lieu où public, artistes et techniciens ont plaisir à être et à partager. Un lieu humain où, portés par le souffle des acteurs, les auteurs peuvent raconter leurs histoires en toute liberté.

La Manufacture a été créée par Yann Reuzeau et Sophie Vonlanthen. C’est une aventure puissante, joyeuse et improbable qui continue d’exister grâce à un élan collectif. Leila Moguez, Florence Duchez, Gaston Duchez, Camille Darier, Antoine Brin, Samuel Halfon, Mathieu Morelle, Sabrina Moguez et Fabrice Leroux participent ou ont participé à cet élan de manière tout à fait déraisonnable. Qu’ils en soient ici remerciés.

Merci aux artistes, aux compagnies qui font palpiter ce théâtre de leur talent, de leur travail, de leurs questionnements, de leur beauté.

Et merci merci merci merci au public, toujours.

Sophie Vonlanthen

Comédienne, elle a débuté à New-York (après avoir suivi les cours de l’Institut Lee Strasberg) où elle joue dans Créanciers de Strindberg, Grand et Petit de Botho Strauss, Stone the cast first de David Hera,…

Depuis, à Paris, elle a joué dans plusieurs pièces de Yann Reuzeau: La Secte, Puissants & Miséreux, Chute d’une nation, Mécanique instable, ainsi que, entre autre, dans Only Connect de Mitch Hooper, C’est pas la fin du monde de Carlotta Clerici, Peggy Pickit voit la face de Dieu de Roland Schimmelpfennig, Sibylline de Noli mis en scène par Marianne Groves, Femmes de Manhattan de John Patrick Shanley dans une mise en scène de Mitch Hooper, Inconcevable de Jordan Beswick.

Yann Reuzeau

Yann Reuzeau signe sa première pièce comme auteur/metteur en scène en 2000 : La Secte, un drame sur la foi et la sexualité. En 2006, Débutantes (qui explore les nouvelles formes de prostitutions) fait l’ouverture de La Manufacture des Abbesses. Puis il signe en 2008 Monsieur le Président, une comédie sur le pouvoir, et en 2009 Puissants & Miséreux, un dytique sur la place de l’argent dans notre société.

En 2011, il crée Chute d’une nation, une série théâtrale narrant « la fragilité incroyable de la démocratie, l’engagement politique et les responsabilités qui en découlent, la peur des hommes face à des choix qui vont modifier l’histoire ». Yann Reuzeau reçoit pour ce spectacle le Prix Beaumarchais – Le Figaro du meilleur auteur. Ariane Mnouchkine l’invite au Théâtre du Soleil pour y reprendre Chute d’une nation et ycréer sa nouvelle pièce, De l’Ambition, un drame sur l’adolescence. En parallèle de l’exploitation fleuve de Chute d’une Nation, il a créé en 2014 Mécanique Instable (Prix Théâtre de la Fondation Charles Oulmont), une épopée de la vie d’une entreprise se transformant en SCOP, qui jouera plus de 150 fois à Paris et en tournée. En 2017, il crée Criminel.

Ses pièces sont pour la plupart parues aux éditions Actes Sud-Papiers.