Manufacture des Abbesses

Théâtre à Paris
7 Rue Véron 75018 Paris | Réservations : 01 42 33 42 03
Site en cours de construction

Cheveux

Conception, texte et interprétation Laureline Collavizza et Julie Fonroget
du 27 aout au 4 octobre 2017.

Les dimanches à 20h et les lundis, mardis et mercredis à 21h

C’est sensible, les cheveux. Ça révèle un caractère, une culture, un statut. Ça porte une mémoire, une tradition. Ça trahit. Ça occupe.

Ça préoccupe.

Et si on donnait la parole aux décoiffés, aux crépus, aux crêtés, aux chauves, aux obsessionnels, aux fétichistes, aux voleurs de tresses, aux vendeurs de mèches, aux résistants capillaires ? Juste pour voir, où vous en êtes, vous, avec vos cheveux.

La rafle du Vel d’hiv

Auteur : MAURICE RAJSFUS

Metteur en scène / Distribution : Philippe OGOUZ

 

du 30 aout au 11 novembre 2017, les mercedis, jeudis, vendredis et samedis à 19h

« J’ai 14 ans. J’habite Vincennes. Je suis élève au collège situé à l’École du Nord, rue de la Liberté. J’ai appris à lire et à écrire à l’École de l’Ouest, rue de l’Égalité. Il y a aussi une rue de la Fraternité à Vincennes. Lorsque la rafle s’est produite, je venais d’avoir 14 ans. »
Ainsi commence l’adaptation théâtrale des souvenirs de l’écrivain Maurice Rajsfus sur la rafle du Vel d’Hiv, la plus grande arrestation massive de Juifs réalisée en France pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Liberté ! (avec un point d’exclamation)

Auteur / Acteur : Gauthier Fourcade
Metteur en scène : William Mesguich

du 24 août au 5 novembre 2017, les jeudis, vendredis et samedis à 21h et dimanches à 17h

 

« Liberté ! (avec un point d’exclamation)» est un cri de révolte à la fois philosophique et sociétal. 
Il s’oppose à une vision réductrice et déterministe de l’homme et le rétablit dans sa dignité d’être doué de libre arbitre et même de magie ! Il dénonce  la confiscation de la démocratie par des grands groupes industriels et donc de la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes. Il regrette que le vide spirituel se trouve rempli par le regain d’une religiosité rigoriste qui menace notre liberté de pensée.  Ces thèmes s’articulent autour de l’histoire d’un homme qui a une curieuse maladie : il n’arrive pas à faire des choix. Mais est-ce vraiment une maladie si rare ?
Je vous rassure : tout cela est drôle ! Car mes arguments sont toujours aussi absurdes et mes raisonnements délirants. L’univers devient surréaliste. Il y est question d’amour, de Romains, de moulins à paroles produisant de l’électricité, de voitures dont le volant ne peut tourner qu’à droite. On s’évade, on quitte le quotidien. Mais c’est pour mieux y revenir, car à la fin du délire … je touche !